Débat sur l’identité nationale (;

Aller en bas

Débat sur l’identité nationale (; Empty Débat sur l’identité nationale (;

Message  clovis 92 le Lun 2 Nov - 9:36

Débat sur l’identité nationale (; 45848787

Lancer ainsi un débat sur l’identité nationale est une imposture :
« Nous avons un président de la République qui a dit : « Je suis un homme de sang mêlé à la tête d’une nation métissée”. » affraid
Et qui nous insulte en nous disant « notre nation est métissée. L’immigration constitue une source d’enrichissement permanent de notre identité nationale ». No affraid

A rappeler aux ignorants et aux malveillants.
Les mosquées et les tam-tams, le ramadan et les gris-gris, les minarets et les boubous, la charia et la sorcellerie africaine, la langue arabe ou l’ouolof, la arica et le manioc, le palmier et le baobab ne font pas partie de la civilisation française. Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

1/ Être français, Twisted Evil c’est appartenir à une lignée ; « qui vient du fond des âges » c’est parler de « nos ancêtres les Gaulois »

2/ Être français, Twisted Evil c’est appartenir à la civilisation européenne et chrétienne. L’héritage spirituel et culturel prolonge ici l’héritage ethnique.
Être français, c’est partager la mémoire des poèmes homériques, des légendes celtes, de l’héritage romain, de l’imaginaire médiéval
Être français, c’est, qu’on soit chrétien pratiquant ou non,

3/ Être français, Twisted Evil c’est partager une histoire, une mémoire, c’est avoir en commun « un riche legs de souvenirs » ; car « La nation, comme l’individu, est l’aboutissement d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements. Le culte des ancêtres est de tous le plus légitime » (Renan). Être français, c’est partager la fierté de la grande épopée nationale de la Monarchie, de l’Empire et de la République. « La patrie, c’est la terre et les morts » (Barrès). Être français, c’est avoir son patronyme inscrit, dans un village, sur un monument aux morts commémorant la grande ordalie de 1914. Et c’est s’interroger sur le sens de ce sacrifice et sur les exigences qu’il nous impose aujourd’hui.

4/ Être français, Twisted Evil c’est partager l’amour d’un territoire : de ses terroirs, de ses paysages, de ses hauts lieux. Être français, c’est aimer la France, ses rivages, ses vallons et ses sommets, ses vignes et ses prairies, ses champs et ses forêts, ses chênaies, ses châtaigneraies, ses oliveraies, ses villages, ses bourgs, ses collines inspirées, ses cathédrales, ses églises, ses chapelles, ses sources, ses halles au grain, ses maisons de maître et ses fermes fortifiées, ses châteaux, ses palais et ses villes. Être français, c’est aimer le Mont Saint-Michel, Saint-Émilion et Camembert.

7/ Être français, Twisted Evil c’est partager des goûts et des odeurs. Être français, c’est partager à table des moments de bonheur. Être français, c’est manger du cochon, de l’andouillette, du petit-salé, du cassoulet et du saucisson. Être français, c’est partager la baguette et le fromage, l’époisses et le maroilles, le brie de Meaux et le coulommiers, le reblochon et le roquefort, le cantal et le laguiole. Être français, c’est goûter la Blonde d’Aquitaine et le Charolais, l’Aubrac et la Limousine. Être français, c’est boire du vin de Loire ou de Bordeaux, d’Alsace ou de Bourgogne. Etre français, c’est déguster de vieux alcools, du cognac, de l’armagnac, du calvados et de la mirabelle.
clovis 92
clovis 92

Messages : 2426
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 71
Localisation : Nanterre

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum