Grande manifestation anti-avortement à Madrid

Aller en bas

Grande manifestation anti-avortement à Madrid Empty Grande manifestation anti-avortement à Madrid

Message  manu le Sam 17 Oct - 21:04

Au moins plusieurs dizaines de milliers d'opposants à l'avortement ont manifesté samedi après-midi à Madrid contre le projet du gouvernement socialiste d'autoriser l'interruption volontaire de grossesse à la demande jusqu'à la 14e semaine, et de permettre aux adolescentes d'y recourir sans consentement parental dès 16 ans.

Partie de la Puerta del Sol où flottait une gigantesque banderole disant "Cada vida importa" (chaque vie compte), c'est une véritable marée humaine qui a défilé sous des banderoles, ballons et drapeaux, à l'appel des associations familiales conservatrices, de l'église catholique et de la droite.

Les organisateurs attendaient au moins un million de personnes et ont indiqué avoir affrété 600 autocars pour faire venir les manifestants d'autres villes du pays. Aucune estimation précise du nombre de manifestants n'était disponible samedi soir, la police espagnole ayant pour politique de ne jamais communiquer de chiffre.

Le Parlement devrait se prononcer avant la fin de l'année sur le projet de loi du gouvernement Zapatero, qui met en avant le droit des femmes à une meilleure maîtrise de la reproduction. Le texte, qui aligne l'Espagne sur de nombreux autres pays de l'Union européenne, devrait être adopté.

La législation actuelle, qui date de 1985, a légalisé l'avortement jusqu'à 12 semaines en cas de viol, 22 en cas de malformation foetale (cette disposition serait maintenue dans le nouveau texte). Mais plus de 100.000 avortements présentés par les médecins comme thérapeutiques -pour protéger la santé physique ou mentale de la femme- sont pratiqués chaque année dans ce pays très catholique.

"Le gouvernement essaie de nous vendre l'idée de l'avortement comme un droit pour les femmes, mais tuer des bébés ne sera jamais un droit", a déclaré à l'Associated Press Television News (APTN) Llano Maso, porte-parole de l'association Derecho a Vivir (Droit de vivre), qui organisait la marche. Une opinion logiquement partagée par une manifestante, Ana Haise. "Bien sûr que les femmes ont le droit de décider pour leur corps, mais pas pour d'autres vies", a-t-elle estimé, faisant valoir "la vie de l'enfant".

Selon deux sondages rendus publics en juin, un des articles du projet de loi reste particulièrement impopulaire, même parmi les partisans du texte dans son ensemble: celui qui autoriserait des mineures dès 16 ans à se passer du consentement parental pour avorter, comme c'est le cas en Grande-Bretagne, en France ou en Allemagne.

Le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, au pouvoir depuis 2004, s'était déjà attiré les foudres des conservateurs et de l'Eglise en légalisant le mariage homosexuel et en permettant le divorce rapide, mais l'IVG reste un sujet très, très sensible dans ce pays.

L'avortement reste illégal dans quatre pays de l'Union européenne (Irlande, Pologne, Malte et Chypre).

AP
manu
manu

Messages : 896
Date d'inscription : 14/06/2009
Localisation : calvados

http://minilien.fr/a0ji37

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum