Assassinat des moines de tibéhirine en 1996

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Assassinat des moines de tibéhirine en 1996

Message  Invité le Lun 6 Juil - 11:38

ASSASSINAT DES MOINES DE TIBÉHIRINE EN 1996 : Une "bavure" de l'armée algérienne, affirme un général français

Edition du 06/07/2009


Les sept moines français de Tibéhirine tués en 1996 auraient été victimes d'une "bavure" de l'armée algérienne. C'est ce qu'a révélé récemment un haut gradé français dont la déposition est citée lundi par Le Figaro et le site d'information Mediapart . Selon eux, le général François Buchwalter a déclaré le 25 juin dernier au juge d'instruction Marc Trévidic que l'assassinat des sept moines trappistes était une "bavure" commise par l'armée algérienne lors d'une opération en hélicoptère contre les maquis islamistes entre Blida et Médéa. Elle aurait ensuite masqué cette opération, avec la complicité des autorités françaises de l'époque.

"C'était dans une zone vidée et les hélicoptères ont vu un bivouac. Comme cette zone était vidée, ça ne pouvait être qu'un groupe armé", raconte-t-il au juge. "Ils ont tiré sur le bivouac (...) Une fois posés, ils ont découvert qu'ils avaient notamment tiré sur les moines. Les corps des moines étaient criblés de balles", poursuit-il, selon les extraits de sa déposition. La version officielle de l'armée algérienne est toute autre. Selon elle, c'est le Groupe islamique armé qui a exécuté les trappistes, à l'issue de leur enlèvement, quelques semaines plus tôt. Seules leurs têtes avaient été retrouvées, dans un champ près de Médéa, ce qui vient à présent renforcer la thèse d'une bavure.

"Levée du secret défense"

Le général Buchwalter, officier de l'armée de terre, était attaché de défense à Alger au moment du drame. Il explique avoir recueilli les confidences d'un ancien officier algérien et rendu compte par écrit du mitraillage des moines au ministère de la Défense, à l'état-major des armées et à l'ambassadeur de France alors en poste à Alger, Michel Levêque. "Il n'y a pas eu de suites, ils ont observé le black-out demandé par l'ambassadeur", assure-t-il.

Pour Me Patrick Baudouin, avocat des parties civiles cité par Mediapart, ces déclarations sont "extrêmement crédibles" et "illustrent les mensonges des autorités algériennes, mais aussi le silence complice de l'État français." L'avocat compte demander "une levée du secret défense", et la convocation par le juge de nombreux responsables français. Parmi eux, Mediapart cite Hervé de Charrette, qui était alors ministre des Affaires étrangères, Charles Millon, qui détenait le portefeuille de la Défense, et Michel Lévêque, qui était l'ambassadeur de France à Alger.

source : http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-07-06/assassinat-des-moines-de-tibehirine-en-1996-une-bavure-de-l-armee-algerienne-affirme-un-general-francais/920/0/358816

Norman Scott a écrit:Cette complicité de l'Etat français est tout bonnement scandaleuse. Quant à Jacques Chirac, alors président de la République et Alain Juppé, premier ministre de l'époque ; ils ne pouvaient ignorer les faits ! Quels intérêts les ont-ils donc amené à taire l'intaisable ??? Mais gageons que eux ne seront pas éclaboussés par cette horrible affaire alors que pourtant ils ne pouvaient ignorer la mystification et la désinformation mises en place autour de cet odieux massacre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Algérie s'indigne de la relance de l'enquête...

Message  Invité le Mer 8 Juil - 16:05

L'Algérie s'indigne de la relance de l'enquête sur le massacre de Tibéhirine

LE MONDE | 08.07.09


Pour Alger, le brusque retour sur la scène française du dossier des moines de Tibéhirine est une "nouvelle provocation à l'égard de l'Algérie", laquelle a souffert des affres du terrorisme "dans le silence des uns et la complicité des autres".

Cette première réaction officielle algérienne est venue, mardi soir 7 juillet, de la bouche du porte-parole du Rassemblement national démocratique (RND), le parti du premier ministre, Ahmed Ouyahia. Miloud Chorfi a déclaré s'étonner que l'on "exhume" un tel sujet à un moment où l'on cherche à promouvoir les relations entre les deux pays. Il s'est demandé si ces "campagnes tendancieuses" n'avaient pas un rapport avec "l'attachement de l'Algérie à mettre à nu le fait colonial d'hier".

La presse algérienne, de son côté, n'est pas en reste depuis la révélation de la déposition du général français François Buchwalter, faisant porter à des militaires algériens et non aux Groupes islamiques armés (GIA) la responsabilité de la mort des sept moines de Tibéhirine, au printemps 1996. Comme souvent, ce sont les éditorialistes qui suppléent au silence des politiques.

source : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/07/08/l-algerie-s-indigne-de-la-relance-de-l-enquete-sur-le-massacre-de-tibehirine_1216536_3212.html

Norman Scott a écrit:C'eut été bizarre qu'ils ne réagissent pas de la sorte ces saloperies ! Ils s'étonnent que l'on exhume un tel sujet ! Sans blague ; parce qu'ils croient que l'assassinat de 7 moines par des barbouzes algériens, cela doit rester impuni ? Non mais ils rêvent ou quoi ! Ô et puis j'adore le laïus sur la colonisation, histoire une fois de plus de faire culpabiliser les français sur un fait historique dont seule l'issue finale (les accords d'Evian) a été malheureuse !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat des moines de tibéhirine en 1996

Message  elfeeolh45 le Mer 6 Oct - 3:51

avatar
elfeeolh45

Messages : 137
Date d'inscription : 01/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat des moines de tibéhirine en 1996

Message  elfeeolh45 le Mer 6 Oct - 4:00

Rappelons nous qu'un film concurrent, qui a bénéficié d'une large bande publicitaire sur tout les médiats collabo " Hors la loi", n'a fait que 100.000 entrées. Voici pour le climat.

La croix joue la transformation lisez vous même :

14/09/2010 14:48
« Des hommes et des dieux » contribue au dialogue avec l'islam.
Pour les responsables musulmans qui ont pu le voir, le film de Xavier Beauvois évite toute caricature de l’islam et peut servir de base pour le dialogue entre chrétiens et musulmans

Après tout, ce n’était pas gagné d’avance. La sortie, mercredi dernier, dans toute la France, et à quelques jours du 11-Septembre, du film Des hommes et des dieux , qui raconte avec l’assassinat en 1996 des moines de Thibirine une page particulièrement noire de l’islamisme en Algérie, risquait de jeter l’opprobre sur l’ensemble de la communauté musulmane. D’autant plus que « Thibirine rouvre une blessure encore très sensible chez les musulmans d’origine algérienne », observe Ghaleb Bencheikh, animateur de l’émission « Connaissance de l’islam » sur France 2.

Un risque dont étaient conscients aussi bien le réalisateur du film, Xavier Beauvois, que les responsables du dialogue islamo-chrétien dans l’Église. Aussi ont-ils organisé une projection du film, à Paris, lundi, à laquelle étaient invités un certain nombre de responsables musulmans, dont Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), et plusieurs évêques, parmi lesquels le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon.

L’ensemble des responsables musulmans qui ont pu voir le film reconnaissent que Des hommes et des dieux n’est pas un film « anti-islam ». Certes, il s’agit là d’une période sur laquelle les musulmans répugnent à revenir, et où nombre de familles algériennes se sont trouvées déchirées, explique Abdallah Dliouah, imam à Villeurbanne, dans la région lyonnaise. Mais « le film n’est pas stigmatisant pour les musulmans, et il évite toute caricature ». Sont bien distingués les terroristes et les musulmans du village, et, ajoute-t-il, « on voit que l’ensemble du peuple algérien, et non seulement les chrétiens, a été victime de la violence ».

«Un moyen pour relancer un dialogue qui s’essouffle»
Ghaleb Bencheikh regrette cependant que le seul dialogue un peu théologique représenté dans le film, soit celui entre le prieur de Tibhirine, le P. de Chergé, et le responsable des terroristes. « De toute façon, j’imagine mal un de ces terroristes citer un verset du Coran », dit-il.

Said Ali Koussay, aumônier musulman de l’hôpital Avicenne à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, déplore aussi un certain déséquilibre : « En réalité, les trois quarts du film portent sur la religion chrétienne… On ne voit pas de dialogue équilibré. » Mais tous admettent que le film constitue une formidable base pour promouvoir le dialogue entre musulmans et chrétiens. Ne serait-ce que parce que déjà, autour de Thibirine, et grâce à l’abbaye de Aiguebelle (Drôme), s’est créé un vaste ensemble d’initiatives en ce sens.

Ce dont ont témoigné aussi Azzedine Gaci, président du conseil régional du culte musulman en Rhône-Alpes et le cardinal Philippe Barbarin, qui ont accompli ensemble un pèlerinage à Tibhirine, en 2007. « C’est sans doute un moyen pour relancer un dialogue qui s’essouffle » a d’ailleurs espéré le responsable musulman lyonnais. « Et aussi de montrer que cela vaut la peine, ajoute Ahmed Jaballah, membre du Conseil Européen de la Fatwa et président de l’IESH (Institut Européen de Sciences Humaines), sensible au fait que ce film respire l’espérance.

« Le film offre un démenti pour tous ceux qui nous accusent de naïveté, de part et d’autre », renchérit Abdallah Dliouah. Pour autant, l’imam de la mosquée de Villeurbanne est conscient que Des hommes et des dieux ne pourra que difficilement parler à l’ensemble de ses coreligionnaires, en dehors des spécialistes : « Celui qui est peu au fait de la religion catholique risque d’y voir surtout un film de propagande chrétienne et de prosélytisme. À nous d’expliquer, et de faire de la pédagogie. »
Isabelle de GAULMYN
avatar
elfeeolh45

Messages : 137
Date d'inscription : 01/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat des moines de tibéhirine en 1996

Message  elfeeolh45 le Mer 6 Oct - 4:01

# Date de sortie : 08 Septembre 2010 > Toutes les sorties de la semaine
# Réalisé par : Xavier Beauvois
# Avec : Lambert Wilson , Michael Lonsdale , Olivier RABOURDIN ... > Tout le casting
# Durée : 2h
# Pays de production : france
# Titre original : Des hommes et des dieux
# Distributeur : Mars Distribution
# Synopsis : Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans.Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L'armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour…Ce film s’inspire librement de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu’à leur enlèvement en 1996.Ce film est sélectionné en compétition officielle pour le 63ème Festival de Cannes.
avatar
elfeeolh45

Messages : 137
Date d'inscription : 01/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat des moines de tibéhirine en 1996

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum