Au Parti de la France, les candidats se revendiquent : « Droite nationale et patriotique »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au Parti de la France, les candidats se revendiquent : « Droite nationale et patriotique »

Message  manu le Ven 1 Juin - 11:14

Les candidats aux législatives du Parti pour la France, composés des tandems Dominique Slabolepszy - Jean-Pierre Soumillon, pour la 3e ; et Serge Haquette - Francis Boudrenghien pour la 12e, étaient accompagnés de leur leader Carl Lang pour dévoiler, mercredi, à Bavay, leur programme. C'est d'ailleurs ce dernier qui a ouvert le bal.



L'ancien député européen du Front national positionne son Parti de la France, créé voici trois ans, comme étant la « vraie droite nationale et patriotique ». De celle qui offre une alternative à l'UMP, qualifiée de « droite libérale »et une opposition de fond et de forme au pouvoir socialiste. Comme un pied de nez au Rassemblement bleu Marine, dont Carl Lang rend la leader « complice de la victoire de la gauche, en appelant à voter blanc ». Lui, en homme de droite, avait appelé « à voter contre la gauche socialiste », précise-t-il.

La défense des intérêts exclusifs du peuple français et de l'identité française sont au coeur du mouvement que porteront, les 10 et 17 juin prochains, les candidats aux 3e et 12e circonscriptions. Et c'est donc, assez logiquement, sous la bannière du slogan : « La France aux Français » qu'ils se présentent.
Pas de parachutage, uniquement des locaux
Longtemps habitué à jouer à fleurets mouchetés dans la 21e circonscription, le Valenciennois Dominique Slabolepszy, 69 ans, s'exerce aujourd'hui dans la 3e circonscription qu'il a côtoyée dans sa vie professionnelle (il a travaillé pour MCA, Lear, Jeumont-Schneider...) et personnelle. Alors, ne lui parlez pas de parachutage, il rétorquerait facilement que « Valenciennes n'est qu'à un quart d'heure de route ». Et puis, il s'est adjoint comme suppléant Jean-Pierre Soumillon, 56 ans, de Hon-Hergies. Un pilier de la droite nationale dans le Bavaisis, trois fois candidats aux cantonales.
C'est qu'au Parti de la France, on revendique clairement que les candidats ont des mandats locaux, des responsabilités politiques, qu'ils se situent donc « à des années lumières des parachutages », explique Carl Lang. Serge Haquette, candidat cette fois de la 12e circonscription, en est aussi l'exemple. À 73 ans, l'homme, qui vit à Locquignol, a été de multiples fois candidats aux cantonales sur les cantons du Quesnoy est et ouest. Il a à ses côtés l'Anzinois, Francis Boudrenghien, 58 ans, conseiller municipal dans sa ville durant une mandature.
Ces quatre candidats portent sur leurs épaules les couleurs d'un Parti de la France qui s'articule, en gros, autour de la priorité à l'embauche, l'exclusivité sociale et la protection européenne. Pas question de sortir de la zone euro, « il faut défendre les intérêts de l'Europe.
L'Europe des patries est à construire », précise toujours Carl Lang, vindicatif.
Et localement, on fait quoi ? C'est la RN2 qui préoccupe. « J'ai toujours pensé qu'il fallait qu'elle aille de Mons jusqu'à Laon », explique Dominique Slabolepszy, qui avoue aussi beaucoup penser « à l'échangeur A2-A23 ». C'est déjà ça...

source la voix du nord
avatar
manu

Messages : 896
Date d'inscription : 14/06/2009
Localisation : calvados

Voir le profil de l'utilisateur http://minilien.fr/a0ji37

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum