Elisabeth Barget, nouvelle recrue de Marine Le Pen et du Feuj National......(FN ).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elisabeth Barget, nouvelle recrue de Marine Le Pen et du Feuj National......(FN ).

Message  clovis 92 le Mer 25 Jan - 7:04

Encore une recrue venue de l’extrême gauche pour le Front national !
Investie aussitôt pour les élections législatives en Moselle !
A 62 ans, Elisabeth Barget a pourtant un parcours qui ferait passer Eva Joly pour une bigote et une mère la vertu…
Le 16 janvier, la commission nationale d’investiture du Front national, réunie à Nanterre, a fait un choix surprenant. Elle a désigné Elisabeth Barget pour porter les couleurs frontistes aux prochaines élections législatives dans la 9e circonscription de la Moselle, celle de Thionville-Est, confiant ainsi les deux circonscriptions de l’ancienne cité métallurgique à deux anciens militants d’extrême gauche! C’est en effet à Fabien Engelmann, issu de Lutte ouvrière et responsable CGT du syndicat des agents territoriaux de la mairie de Nil vange jusqu’à ce qu’il en soit viré pour avoir rejoint le FN, qu’était déjà revenue la circonscription d’à-côté, la 10e, celle de Thionville-Ouest. Le parcours d’Elisabeth Barget est toutefois encore plus atypique que celui de Fabien Engelmann.
De tous les combats pour l’avortement
Agée de 62 ans, Elisabeth Barget a été, jusqu’à une très fraîche date, un pur produit de cette génération qui eut dix-huit ans en mai 1968, participant à tous les combats féministes et gauchistes de ces dernières décennies, du « droit à disposer de son corps » à la lutte contre le « péril fasciste » représenté par le Front national. Elle est même allée, dans sa course de plus en plus folle contre l’« obscurantisme », jusqu’à lancer, en 1996, le douteux mouvement de « débaptisation » à l’occasion de la venue en France de Jean Paul II pour célébrer le 1500è anniversaire du baptême de Clovis! …/… Son père, franc-maçon, veut qu’elle aille avorter à Londres. Sa mère, « catholique » et, dit-elle, « cousine d’un évêque de Metz », s’y refuse. « On m’a obligée à me marier. » C’est parti pour trente ans de militantisme. En 1968, à 18 ans, elle adhère à la CGT, alors stalinienne, participe aux événements de Mai 1968 dans le sillage d’Alain Krivine – ennemi juré des « stals » – puis rejoint le courant trotskiste rival, celui des lambertistes, où elle restera deux ans. En 1972, elle manifeste lors du célèbre « procès de Bobigny » en faveur de l’accusée, Marie-Claude C., une mineure tombée enceinte après avoir été violée, jugée pourvoir avorté et défendue par Me Gisèle Halimi. Et l’année suivante, elle entre au Mlac, le Mouvement de libération de l’avortement et de la contraception – qui faisait pratiquer l’« avortement par aspiration » dans la plus totale illégalité –, où elle va militer jusqu’à la loi Veil de 1975. Durant les débats, elle sera de celles qui, devant l’Assemblée, bran dissent la banderole: « Députés, vos femmes avortent. »
« Je fliquais Radio Courtoisie »
Après quoi Elisabeth Barget s’engagera au Mouvement de libération des femmes (MLF), puis à l’Alliance des femmes pour la démocratie menée par Antoinette Fouque, puis participe avec assiduité aux travaux de la Cadac, la Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception. Un parcours en quelque sorte sans faute… En 1994, elle adhère au Réseau Voltaire, mouvement fondé par Thierry Meyssan pour défendre la liberté d’expression et « les individus contre les dogmes » et qui tourne très vite à l’entreprise de flicage et de dénonciation de l’Eglise et de l’« extrême droite », à savoir le Front national. Elisabeth en devient secrétaire générale. Elle s’active particulièrement au sein de « l’observatoire » de l’extrême droite que celui-ci a mis en place avec Ras l’Front et Reflexes. En clair: elle lit la presse, écoute la radio, et, quand elle estime que les propos tenus franchissent la ligne jaune, elle alerte la justice… Elle le reconnaît: « Je fliquais Radio Courtoisie. » Parallèlement, elle milite à Act Up et à Initiative républicaine, qu’elle présente elle-même comme une « émanation du Grand Orient de France ». Sans parler de ses émissions anticléricales sur Radio libertaire. La totale. En 1996, Elisabeth Barget a les honneurs de « Libération ». Dénonçant l’Eglise catholique comme « une secte réactionnaire et totalitaire », elle a fondé « SOS Rendez-nous nos âmes », qui appelle les athées militants à écrire à l’évêché dans le ressort duquel ils ont été baptisés pour se faire rayer des registres, c’est-à-dire pour se faire « débaptiser »! Et elle donne l’exemple! « Oui, nous confie-t-elle, je suis débaptisée. Et je suis athée. Mais aujourd’hui, je préfère entendre les cloches des églises qu’un imam à la mosquée.»
Secrétaire d’Etat de Sarkozy?
La montée de l’islam a certes compté dans sa prise de conscience mais cela n’a pas été l’élément déclencheur. Il y a d’abord eu le passage de huit à douze semaines de grossesse du délai légal pour avorter. « A 8 semaines, c’est un foie de lapin. A trois mois, c’est un être humain » (sic). Puis la volonté des cercles qu’elle fréquentait de dépénaliser les drogues dites « douces ». Puis l’immigration. Puis la perte de souveraineté de la France. Alors elle a rejoint l’UMP et…: « J’ai posé ma candidature pour être secrétaire d’Etat. Ils ont pris Fadela Amara. » Heu… Quand elle a fait le bilan de ce qu’elle pensait désormais, elle s’est aperçue qu’elle pensait comme Marine Le Pen. Alors elle lui a écrit, sans rien cacher de son passé. « Elle m’a répondu par mail: “Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.“ » Elle s’est rendue à l’un de ses meetings et a été pleinement rassurée. « Le Front national a subi une mutation. A son meeting, j’ai vraiment entendu un discours de gauche » …/… Avec Marine Le Pen, elle garde des divergences. Sur l’avortement – elle défend toujours le « droit de disposer de son corps » (Ndlf, elle n’a pas dû lire : Marine Le Pen ne soutient pas la marche pour la vie ) – et sur… la laïcité! « Trop de laïcité tue la laïcité. C’est la porte ouverte à l’islam. » ( Ndlf : malgré ces idées, elle trouve MLP trop laic !?)
Le 16 janvier, elle a donc été investie par le Front national pour les législatives de juin. Et le 22 janvier, cinq jours plus tard seulement, elle a pris sa carte au Front national. (Ouf, il était temps!!!)
avatar
clovis 92

Messages : 2426
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 69
Localisation : Nanterre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elisabeth Barget, nouvelle recrue de Marine Le Pen et du Feuj National......(FN ).

Message  valdedefpat le Mer 25 Jan - 11:23

Décidément, le FM est de plus en plus... beurk
avatar
valdedefpat

Messages : 75
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 47
Localisation : Loiret

Voir le profil de l'utilisateur http://lenouveaudefpat.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum