Conférence de presse de Carl Lang (2 décembre 2011, à Perpignan),

Aller en bas

Conférence de presse de Carl Lang (2 décembre 2011, à Perpignan),

Message  clovis 92 le Lun 5 Déc - 7:40

Source Perpignan Politique Info Avec Carl Lang, le discours nationaliste est clair, classique, et intemporel.

C’est assez rare pour être souligné.

On peut ne pas partager son point de vue, mais il faut quand même reconnaître objectivement qu’il est un de ceux dont les propos n’évoluent pas en fonction des as du marketing électoral qui formatent les discours des candidats, quitte à leur faire prendre des virages à 180 degrés d’un mois à l’autre parce que c’est électoralement rentable! Mais ils ne sont plus que quelques uns en France; dans un genre très différent et nous la citons parce que nous parlerons d’elle demain ou lundi, il y a Nathalie Arthaud, communiste révolutionnaire pure et dure, très dure, candidate hors normes à l’élection présidentielle, qui elle aussi était à Perpignan cette semaine.

Pour ceux qui écoutent le discours de Carl Lang et le comprennent, il ne peut pas y avoir de doute : il est candidat de la droite nationale et européenne, il en est « le » candidat, il est de droite et n’a pas honte de ça, il est un nationaliste qui aime son pays et sa patrie, il est encore et toujours conscient des racines de la France, de son Histoire, et reste viscéralement attaché à sa culture, ses valeurs, et ses traditions.

Sur ce positionnement politique, il est le seul, il n’y a absolument personne d’autre, et il est aussi le dernier des Mohicans…

Mais aura-t-il un autre destin que le malheureux héros de James Fenimore Cooper, Uncas, fils de Chingachgook ?

Dès la première minute de sa conférence de presse il explique que la première fois qu’il est venu à Perpignan pour des raisons politiques, c’était pour participer à une réunion publique avec Pierre Sergent. Pour être sûr d’être bien compris, il rappelle que Pierre Sergent a été un des officiers de l’Armée française qui a pris parti pour l’Algérie française. Il parle aussi de tout ce que la France doit encore et toujours aux rapatriés d’Algérie, les pieds noirs, et à la communauté des Harkis qui ont été trompés, trahis, puis finalement abandonnés par le régime gaulliste.

Puis Carl Lang entre dans le vif du sujet : Je considère que nous avons à relever un défi de civilisation et que les enjeux qui sont les nôtres, qu’il s’agisse d’enjeux politiques, culturels, économiques et autres, sont des enjeux communs. Les problèmes de la France sont aussi les problèmes de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne, les problèmes de la Suède. C’est la raison pour laquelle je suis absolument convaincu de la nécessité d’apporter une réponse nationale et européenne aux problèmes du pays. Bien évidemment, il faut réorienter la construction européenne dans le sens d’une Europe des nations souveraines et des peuples libres parce qu’il n’y aura aucune possibilité de sursaut sans une réponse des états d’Europe, une réponse collective et cohérence des états souverains d’Europe.

Carl Lang continue : Je réaffirme aussi les valeurs de la droite. Je suis un homme qui est attaché à l’initiative privée, à l’esprit d’entreprise. Je condamne fermement le collectivisme, le socialisme, le fiscalisme… Je ne crois pas aux réponses de gauche à la crise. Je crois au contraire que si nous en sommes là aujourd’hui dans notre pays, c’est finalement parce que la France n’est jamais sortie du socialisme.

Quelques minutes plus tard, il aborde un autre sujet, la défense de valeurs de civilisation : Je réaffirme la nécessité de défendre nos racines chrétiennes, de réaffirmer notre héritage de civilisation, de défendre l’identité française, [...], l’attachement à la tradition, l’attachement à notre Histoire, l’attachement à notre mémoire, l’attachement à nos valeurs familiales, à nos valeurs sociales, à nos valeurs de civilisation.

Enfin, il aborde un des sujets potentiellement les plus explosifs de cette campagne électorale : Je considère que l’enjeu du XXIème siècle, pour nous français et européens, consistera aussi a savoir si nous résistons ou si nous acceptons le processus historique de colonisation de la France et de l’Europe. La France et l’Europe subissent une véritable colonisation totale. Une colonisation migratoire, donc une colonisation de peuplement, mais aussi une colonisation commerciale, une colonisation culturelle, une colonisation financière, une colonisation islamique. Et si les peuples d’Europe ne reprennent pas leur destin en main, en réaffirmant d’abord les droits du peuple français en France, et les droit de chaque peuple d’un pays européen chez lui, les peuples d’Europe seront minoritaires chez eux au plus tard en 2050.
avatar
clovis 92

Messages : 2426
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 70
Localisation : Nanterre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum