Communiqué de Roger HOLEINDRE, Président du Cercle National des Combattants

Aller en bas

Communiqué de Roger HOLEINDRE, Président du Cercle National des Combattants  Empty Communiqué de Roger HOLEINDRE, Président du Cercle National des Combattants

Message  clovis 92 le Ven 1 Juil - 4:14

Communiqué de Roger HOLEINDRE, Président du Cercle National des Combattants  Roger-Holeindre Communiqué de Roger HOLEINDRE, Président du Cercle National des Combattants  CNC


Récemment, une proposition de loi visant à renforcer les commémorations nationales vient d’être enregistrée au Parlement. Elle reprend les grandes lignes des conclusions du rapport de la commission présidée par M. André Kaspi, publié en 2008 et largement contesté à l’époque au sein du monde combattant et patriotique, le tout cependant, légèrement modifié pour ne plus rebuter certaines associations.

Cette proposition, en deux articles, propose trois dates commémoratives nationales, fériées et chômées :

– le 11 novembre pour faire mémoire des militaires morts dans tous les conflits, y compris dans le cadre des opérations extérieures ;– le 8 mai, pour faire mémoire de la victoire sur le nazisme, célébrer les luttes contre toutes les barbaries, les droits de l’homme et la citoyenneté ;– le 14 juillet, Fête nationale, pour réunir les Français autour des valeurs et symboles de la République française.

Elle laisse les autres commémorations à la libre appréciation des collectivités territoriales et des associations, avec ou sans participation des pouvoirs publics selon leur appréciation…

Le Cercle National des Combattants approuve sans réserve, bien entendu, le fait que tous nos morts en opérations extérieures puissent enfin être honorés avec la solennité qui convient.

Par contre, il dénonce le fait que le 8 mai, qui commémore actuellement la victoire en Europe en 1945, prenne, dans la signification proposée, une tournure idéologiquement orientée. Et, de plus, insultante à l’égard des peuples d’Europe de l’Est qui, à cette occasion, furent livrés en vertu des accords de Yalta à la dictature des Communistes, autant sinon plus barbares que leurs frères-ennemis nationaux-socialistes.

Il dénonce également le fait que la Fête nationale de Jeanne d’Arc et du patriotisme – instituée par la loi du 10 juillet 1920 et qui a toujours lieu un dimanche, jour férié et chômé par excellence – ne soit plus comprise parmi les commémorations nationales officielles. À ce titre, il rappelle que l’histoire de France n’a pas commencé en 1789…

Roger Holeindre, Président du Cercle National des Combattants


clovis 92
clovis 92

Messages : 2426
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 71
Localisation : Nanterre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum