LANCEMENT D'UNE LIGUE EUROPEENNE ANTI-ISLAM

Aller en bas

LANCEMENT D'UNE LIGUE EUROPEENNE ANTI-ISLAM

Message  Invité le Lun 22 Nov - 18:36


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LANCEMENT D'UNE LIGUE EUROPEENNE ANTI-ISLAM

Message  clovis 92 le Mar 23 Nov - 8:46

avatar
clovis 92

Messages : 2426
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 70
Localisation : Nanterre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LANCEMENT D'UNE LIGUE EUROPEENNE ANTI-ISLAM

Message  Invité le Mar 23 Nov - 15:46

Mille merci mais je te renvoi un compliment sans toi ce forum ne vivrait pas longtemps.... cheers cheers cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ayaan Hirsi Ali entrevoit des guerres civiles en Europe

Message  Invité le Mar 23 Nov - 19:23

Cette interview d'Ayaan Hirsi Ali est publiée dans le journal Aftenposten, en norvégien. Ci-dessous, une adaptation approximative à partir d'une traduction Google.

L'article rappelle qu'en 2005, Mme Ali a été désignée comme l'une des 100 personnes les plus influentes au monde par le magazine Times.

Elle croit que les musulmans peuvent encore s'intégrer en Europe, mais pas l'islam, et que faute d'agir à temps, la situation pourrait devenir critique et déboucher sur des gueres civiles multiculturelles.



__________________________________________________

Les idéaux de l'Occident sont menacés, par Halvor Tjonn


Ayaan Hirsi Ali parle d'une voix basse et douce et sourit souvent, mais son message est toujours grave:

Les pays musulmans sont en crise profonde, et cette crise a provoqué une migration du sud au nord. Si les électeurs et les politiciens des pays occidentaux gèrent mal cette migration, les idéaux fondateurs de l’Occident, à savoir les Lumières, pourraient s’effondrer, dit-elle.

Elle est actuellement en Norvège pour promouvoir son dernier livre, Nomad, qui porte sur l’islam, la communauté islamique et sa rencontre avec la modernité. En partant de son vécu familial et de son propre parcours de la Somalie chaotique jusqu’aux Pays-Bas dans les années 1990, elle parle de l’adaptation des personnes issues de sociétés islamiques tribales à une société moderne et démocratique. Elle décrit entre autres les hésitations des Occidentaux qui n'osent pas remettre en cause les notions médiévales qui dominent les communautés islamiques.

Elle met à profit l’expérience tirée de son enfance en Somalie et en Afrique orientale jusqu’au moment où elle s’est réfugiée aux Pays-Bas, et de ses années comme membre du parlement néerlandais jusqu’en 2006, année où elle s’est sentie plus ou moins obligée de quitter les Pays-Bas.

- Les tendances démographiques se ressemblent d’un pays à l’autre en Europe : en 2020, les musulmans représenteront 15 pour cent de la population. Vers 2050, ils seront 50 pour cent. La question qui se pose est de savoir si l’Europe demeurera une société de liberté et d’égalité fondée sur les droits individuels et la démocratie politique, ou deviendra une société caractérisée par la pensée de groupe, de fortes tensions, et possiblement un état de guerre civile, comme c’est le cas aujourd’hui dans de nombreux pays islamiques, dit-elle.

Multiculturalisme
Ayaan Hirsi Ali se demande ce que nous devons faire pour éviter une telle catastrophe, et elle donne elle-même la réponse :

- La seule solution est que les musulmans abandonnent leur mentalité clanique et tribale et s’assimilent pleinement à la société européenne. La chancelière allemande Angela Merkel a récemment déclaré qu'il faut abandonner l'idée d’une société dite multiculturelle. Pour y parvenir, nous devons libérer les femmes musulmanes de l’autorité de leurs maris, de leurs pères et des hommes de leur famille. Si les femmes musulmanes sont libérées, nous aurons vaincu le premier bastion du patriarcat musulman, à savoir le contrôle sur les femmes, dit-elle.

- Les féministes occidentales devraient se manifester et proposer une approche, mais malheureusement, elles ont lamentablement échoué. Le problème est que les musulmans sont arrivés en Europe au moment où la pensée multiculturelle battait son plein. Les musulmans étaient plus ou moins considérés comme les Noirs aux États-Unis. Lorsque les hommes musulmans en Europe ont revendiqué leur droit à l'autonomie culturelle, y compris celui de traiter les femmes de leur famille comme des citoyennes de seconde classe, l’intelligentsia progressiste en Occident les a accommodés, dit-elle.

Dans votre livre, vous soutenez que les musulmans peuvent encore s’intégrer dans la société occidentale, mais vous êtes bien plus sceptique quant à la religionn, l'islam. L'islam ne peut-il pas faire partie de l'Occident ?

- Tout d'abord, l'islam reflète la pensée extrêmement bien conservée de la société tribale patriarcale pré-moderne telle qu’elle existait en Arabie dans les années 600. Deuxièmement, cette religion met l’accent sur l’Au-delà, sur ce qui se passe après la mort. Ce culte de la mort éloigne votre esprit de la manière dont la société peut être améliorée ici et maintenant, dit-elle.

Rôle de victimes

- Enfin, les musulmans sont tournés vers le passé, vers les beaux jours où l’islam avait établi un empire s’étendant de l'Inde à l'Atlantique. L'empire s’est effondré à cause des ennemis de l’islam, disent-ils, adoptant ainsi un rôle destructeur de victimes. Je crois que ces trois éléments combinés ont joué un rôle crucial dans le fait que le monde islamique est à la remorque des développements modernes, ajoute Ayaan Hirsi Ali.

Plusieurs pensent qu’une interprétation moderne du coran pourrait diminuer la discrimination à l’encontre des femmes, les appels à la guerre sainte contre les infidèles, etc., dans la pensée islamique. Une réinterprétation du coran qui contribue à moderniser l’islam est-elle possible ?

- Le problème est que deux puissantes forces au sein du monde musulman tiennent au littéralisme absolu : les dirigeants des pays arabes et les extrémistes fondamentalistes. Ceux qui prétendent que l'on peut réinterpréter les chapitres difficiles du coran feront face à une opposition massive de la part de ces puissantes forces. Les musulmans sont également conditionnés dès leur plus jeune âge à croire sans réserve aux paroles d'Allah et de son prophète Mahomet. Lorsque le coran justifie sans équivoque la violence contre les autres religions et indique clairement que le témoignage d'une femme vaut la moitié de celui d'un homme, ce n'est pas quelque chose que vous pouvez réinterpréter sans faire apparaître Allah et son prophète comme des formes creuses. La soi-disant réinterprétation est une impasse, dit-elle.

En 2005, le magazine Times vous a nommée parmi les 100 personnalités les plus influentes dans le monde, mais en 2006 vous avez quitté les Pays-Bas et l’Europe pour l’Amérique. Allez-vous revenir en Europe ?

- J’ai des sentiments chaleureux pour les Pays-Bas, le pays qui m’a accueillie quand j'ai fui la Somalie en 1992. Je vis aux États-Unis depuis maintenant quatre ans, et il y a une limite à ce qu’une personne se promène partout dans le monde. Mais je reviens souvent en Norvège. C'est un endroit fabuleux pour le ski.

Source : Vestens idealer står i fare, par Halvor Tjonn, Aftenposten, 16 novembre 2010./ Le poste de veille.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LANCEMENT D'UNE LIGUE EUROPEENNE ANTI-ISLAM

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum